The Latest

Mar 8, 2014

Dis Moi Dix Mots

Un coup de foudre frappe mes yeux, frappe mon cœur, frappe mon corps.

Un coup de foudre trop vite, trop bref, trop fort.

C’est un coup qui me laisse toute seul quand tu passes devant moi dans la rue, sans s’arrêter, sans me voir.

Dans ces cachets, je me promène vers notre passé. Un passé rempli d’espoir, de joie, de sourires. Un passé qu’on croyait unique, infini, être l’avenir.

Ta tête comme un bouquet de fleurs fraîches la première fois qu’on s’est rencontrés. Chaque fleur me fascinait. Chaque fleur floraison avec son savoir-faire. Le bouquet vibre, les couleurs de pétales jouent, vert contre rouge contre blanc. Tu avais de la puissance.

Vis-à-vis, tu m’as dit, « Tes fleurs, elles sont faibles, elles sont petites, elles sont jeunes. »

Vis-à-vis, tu m’as dit, « Tes fleurs mademoiselle, je pourrais les renforcer, je pourrais les agrandir, je pourrais les protéger. »

Je ne savais pas que ma tête était un bouquet de fleurs aussi.

On formait une équipe de deux, nous étions fleuristes chez le fleuriste, artistes dans l’atelier, les couleurs de nos têtes, devenaient complémentaires et équilibres. Monet, il a eu ses coquelicots, on a eu l’autre.

Voilà, aujourd’hui, le coup de foudre me trouve, et je le suis, et je me souviens d’arroser mes fleurs.

Dec 19, 2013 / 4 notes

upside down, bouncing off the ceilings

shine brighter
Dec 19, 2013 / 2 notes

shine brighter

Dec 18, 2013 / 1 note
Aug 14, 2013 / 5 notes

L’eau et la mer

Le destin. Pieds plantés dans le sable, sur une ligne de changement, ondulée. Quelques fois, la ligne atteint les bouts de mes orteils, quelques fois non. L’écume a peur des vagues qui la chassent, la poussant vers la plage, vers un monde inconnu. Le sable est astucieux. Il n’est pas avalé par les vagues comme l’écume. Par contre, il reste stable quand tout autour de lui s’avance et se retire. Mes pieds dans le sable avec chaque tentation d’être entraînée dans la mer, plongeon, au contraire, profondément dans le sable. L’eau des vagues elle-même retourne de la mer en vitesse. La pauvre l’écume—destinée à courir a partir de la mer, mais sans un autre endroit pouvant être appelé chez elle. Elle est trop effrayée pour accepter son sort. On ne peut y échapper. Son sort est le même que celui de mes pieds si je ne bouge pas. Une mort dans le sable, qui va nous consumer. Alors, qui est le vrai ennemi? L’eau ou le sable ? Je ne sais pas, mais je ne sais pas si je voudrais savoir. Il faut que je fasse ce que l’écume ne peut pas. Il faut que je bouge sans être chassée.

Tête de Mort
Jun 2, 2013

Tête de Mort

Snapshots
Jun 1, 2013 / 4 notes

Snapshots

Jun 1, 2013 / 7 notes
Pano Porn
May 31, 2013 / 2 notes

Pano Porn

May 31, 2013 / 8 notes
May 30, 2013 / 1 note
May 30, 2013 / 1 note
May 29, 2013
May 29, 2013 / 2 notes
May 28, 2013